Saints Patrons, Intercesseurs et Protecteurs

Saints Patrons

  • Saint Josephchaste, protecteur et fidèle époux de la sainte Vierge Marie. Protecteur de l’Unité. On lui confie la garde des clefs du Saint Sacrement, les familles et les vocations. Il est représenté dans l’iconographie, portant un bâton de patriarche avec dans la main droite un lys ou une rose dorée, propre à la symbolique de Marie et de la Fraternité Féminine.
  • Saint PierreApôtre, vicaire du Christ et persévérant dans le service de l’Eglise jusqu’à faire don de sa propre vie, il est l'exemple de ceux qui, tombant et se relevant toujours, assument leur fonction de protecteurs de la Tradition Sacrée. On lui confie la fidélité au Saint-Père. Dans le tableau de Sainte Marie, MMRU, il est représenté à droite du Trône, agenouillé et appuyé sur un rouleau de l'Ecriture Sainte, remettant les clefs à l'enfant.
  • Saint PaulApôtre et courageux Témoin du Christ, prophète et évangélisateur des peuples, on lui recommande les missions internes, c’est pourquoi elles portent le nom de Missions Pauliniennes de l’Unité. On lui confie aussi les tâches dans les médias et l’évangilisation quotidienne. Il est représenté avec une grande épée et un grand rouleau, à genoux devant le Verbe d’Unité avec son taleth de prière.
  • Saint Jean Chrysostome (347-407) Evêque de Constantinople et Docteur de l’Eglise, il est connu comme la "bouche d’or" pour sa facilité oratoire. On lui confie la prédication et la défense de la tradition. Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel devient fade, comment lui rendre de la saveur ? il ne vaut plus rien : on le jette dehors et il est piétiné par les gens" (Mt. 5, 13). Pour que vous n’ayez pas peur de vous lancer au combat, en entendant ces mots : “Heureux êtes vous si l'on vous insulte, si l'on vous persécute et si l'on dit faussement toutes sortes de mal contre vous, à cause de moi”, (Mt 10, 22). Il leur dit de façon équivalente : “Si vous n’êtes pas disposés à de telles choses, c’est en vain que vous avez été choisis. Ce qu’il faut craindre, ce n’est pas le mal que l’on pourra dire contre vous, mais la simulation de votre part ; alors oui vous perdriez votre saveur et vous seriez piétinés. Mais si vous ne renoncez pas à présenter le message dans toute son austérité et si après vous entendez parler mal de vous, réjouissez-vous. Car le propre du sel est de mordre et brûler ceux qui mènent une vie de mollesse.” (St Jean Chrysostome, extrait d'une homélie sur l'Evangile de Saint Matthieu 15, 6-7).
  • Saint Louis de Gonzague (1568-1591) : Religieux jésuite, déclaré patron de la jeunesse chrétienne par le Pape Pie XI, il est aussi patron de la jeunesse de l’Unité. La pureté et les oeuvres de Miséricorde lui sont confiées.
  • Saint François d’Assise (1182-1226) Diacre, il est le fondateur de l’Ordre Franciscain qui repose essentiellement sur la pauvreté, l’humilité et la liberté évangélique. Cet ordre est actuellement le plus étendu à l’intérieur de l’Eglise. On lui confie la pauvreté chrétienne et l’unité avec la nature. “L’Amour n’est pas aimé. Considérez comme le plus grand des privilèges le fait de n’en jouir d’aucun”.
  • Saint Thomas d’Aquin (1225-1274) Connu comme "Docteur Angélique", il fut prêtre dominicain, philosphe et théologien. Déclaré Docteur de l’Eglise en 1567, il est l’auteur de la Somme Théologique et de cantiques eucharistiques comme le Pange Lingua (Corpus Christi). Il est patron des centres d’études catholiques et de l’éducation. On lui confie les études théologiques et l’obéissance.
  • Sainte Catherine de Sienne (1347-1380) Vierge et épouse mystique du Christ, déclarée Docteur de l’Eglise en 1970, elle était dominicaine du Tiers Ordre et conseillère du Pape. On lui confie la prédication féminine et les relations publiques.
    Sainte Catherine demanda au Seigneur : “Doux Agneau sans tâche, Tu étais mort quand Ton Côté fut ouvert. Pourquoi alors as-Tu permis que ton Coeur fût de cette façon blessé et ouvert de force ?”
    Notre Seigneur lui répondit : “Pour diverses raisons, dont Je te dirai la principale, mes désirs envers la race humaine étaient infinis et le temps actuel de souffrance et de torture était sur le point de finir. Etant donné que mon Amour est infini, Je ne pouvais pas par cette souffrance te manifester combien Je t’aime. C’est pourquoi J’ai voulu te révéler le secret de mon Coeur, en te permettant de Le voir ouvert, pour que tu puisses comprendre que Je t’ai aimée beaucoup plus que Je ne pouvais te le prouvrer par une souffrance qui est terminée”.
  • Sainte Marguerite-Marie Alacoque (1647-1690) Vierge et dépositaire des Révélations divines du Sacré Coeur de Jésus, on lui confie l’accomplissement de la Volonté Divine, la mortification et la direction spirituelle.
    Une fois, le Seigneur lui a dit : “Tu dois aimer comme si tu n’aimais pas et tes délices devant être de ne plaire qu’à Moi. Tu ne dois rien chercher en dehors de Moi car s’il en était autrement tu injurierais mon Pouvoir et tu M’offenserais gravement parce que Je veux être Le Seul qui soit tout pour toi.”
  • Saint Augustín (354-430) Evêque d’Hippone et Docteur de l’Eglise, il est appelé "Docteur de la Grâce". On lui confie la persévérance dans la conversión et les relations avec les évêques et la hiérarchie ecclésiastique.
    “Je t’ai aimée tardivement, beauté si antique et si nouvelle, je t’ai aimée tardivement. Tu étais en moi et moi dehors, aussi je Te cherchais dehors. Et difforme comme j’étais, je me lançais sur ces belles choses que Tu as crées. Tu étais avec moi, mais moi je n’étais pas avec Toi. J’étais retenu loin de toi par ces choses qui, si elles n’étaient pas en Toi, n’existeraient pas. Tu m’as appelé et tu as crié et tu as ébranlé ma surdité ; Tu as brillé et tu as resplendi et tu as guéri mon aveuglement ; Tu as exhalé ton parfum et je l’ai respiré et maintenant je te désire ; Je t’ai goûté et maintenant j’ai faim et soif de Toi ; Tu m’as touché et j’ai désiré très fortement la Paix qui vient de Toi.”
  • Saint Anselme (1033-1109)Archevêque de Canterbury. il est le père de la Scholastique, précurseur de Thomas d’Aquin. Proclamé Docteur de l’Eglise en 1720, on lui confie les études philosophiques et les relations avec l’Etat.
    “Fais, je T’en prie, Seigneur que je sente avec le coeur ce que je touche avec l’intelligence.”
  • Saint Ignace de Loyola (1491-1556)Fondateur de la Compagnie de Jésus, auteur des Exercices Spirituels Ignaciens, on lui confie les exercices spirituels de l’Unité.
    “Afin d’imiter le Christ notre Seigneur et de Lui ressembler, en vérité de plus en plus, je veux et je choisis la pauvreté avec le Christ, la pauvreté plutôt que la richesse. Les humiliations avec le Christ, humilié plutôt que les honneurs et je préfère être considéré comme sot et fou à cause du Christ, Lui qui est passé par là, plutôt que sage et prudent dans ce monde”.
  • Sainte Mariana de Jesús (1618-1645)Vierge, appelée “Lys de Quito”, elle fut placée comme patronne de l’Unité par l’Archevêque de Quito Antonio Gonzalez Zumarraga. Elle est patronne de la jeunesse féminine qui désire se consacrer en tant que séculiers. On lui confie la protection de la branche féminine de Marie, Mère et Reine de l’Unité et l’intercession.

Intercesseurs :

  • Sainte Angèle de Foligno (1249-1309) Epouse, mère, veuve et religieuse mystique incorporée au Tiers Ordre Franciscain, elle fut la confidente du Sacré Coeur de Jésus plusieurs siècles avant Sainte Marguerite-Marie Alacoque. On lui confie le zèle pour l’Amour Dieu sur la Croix.
  • Saint Alphonse de Liguori (1696-1787) : Né près de Naples, à 16 ans -ce qui est exceptionnel-, il obtient le doctorat en droit civil et canonique. Ordonné prêtre à 30 ans, il fonda en 1752, la Congrégation du Très Saint Rédempteur. Missionnaire, prédicateur et auteur du fameux livre "Les Gloires de Marie", il fut nommé Evêque en 1762.
  • Sainte Thérèse Bénédicte de la Croix (1891-1942) Femme juive, vierge, philosophe et martyre, elle est la Protectrice et maîtresse de la spiritualité Mariale. On lui confie le dialogue avec le peuple juif et l’orientation de la vocation féminine.
  • Saint Maximilien Marie Kolbe (1894-1941) Prêtre Franciscain, martyr et fondateur de la Milice de l’Immaculée, on lui confie les rédactions et les publications, mais aussi les familles en souffrance.
  • Saint Nicolas de Bari (1ère moitié du IV S.) : Il fut évêque de Myre, capitale de sa terre natale, La Lycie (Anatolie, Turquie). Intercesseur de faveurs admirables et de grands miracles pour le Gloire de Dieu. On le prie spécialement d'intercéder dans le combat contre le paganisme. Il est aussi le patron des enfants et des voyageurs.
  • Saint Charbel Makhlouf (1828-1898)Né à Beka-Kafra, (Liban), il mena une vie consacrée idéale qui le conduisit à être ermite de l’Ordre Oriental Maronite. Premier saint oriental depuis le 13ème siècle, on le prie pour intercéder en faveur de la vie consacrée.
  • Saint Pío de Pietrelcina (1887-1968): Prêtre capucin, stigmatisé en 1918. Il est connu pendant sa vie et après sa mort, pour son intercession très puissante. On lui confie l’accomplissement de la Volonté Divine au sein de l’Œuvre de l’Unité.
  • Père Alberto Vitadello (1935-1997): Prêtre et missionnaire combonien, Fondateur de l’Œuvre de l’Unité et qui intercède pour elle.
  • Père Juan Abril (1939-2011): Prêtre, rédemptoriste, second Modérateur Général de l’Œuvre de l’Unité, il en est l'un des intercesseurs privilégié.

Protecteurs :

  • Saint Michel : "Qui est comme Dieu". Chef de la milice céleste et défenseur du peuple de Dieu, il est l’un des 7 archanges et l’un des trois Anges mentionnés dans la Sainte Ecriture.
    “L'ange du royaume de Perse m'a résisté pendant vingt et un jours, mais Michel, l'un des premiers anges, est venu à mon aide. Moi, je l'ai laissé avec l'ange des rois de Perse." (Dn. 10, 13)
    "En ce temps-là se lèvera Michel, le chef des anges, celui qui se tient auprès des fils de ton peuple. Car ce sera un temps de détresse comme il n'y en a jamais eu depuis que les nations existent, jusqu'à ce temps-ci. Mais en ce temps-ci, ton peuple sera délivré, tous ceux qui se trouveront inscrits dans le livre." (Dn. 12, 1).
  • Saint Uriel : Feu de Dieu, il est Protecteur des lieux Saints. 
    “Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé !" (Lc. 12, 49)